2 Février 2017

Amours, Délices et Larmes est maintenant disponible sur Kindle Amazone Books

 

Commentaires sur Amours, délices et... larmes

 

  Françoise Dubost-Luciani a lu mes deux recueils de nouvelles :

Amours, délices et... larmes.

 

Voici sa réaction : Si vous aimez la bonne littérature, les émotions fortes, un style sans fioritures avec une puissance d'évocation qui fait de vous non plus un lecteur mais un véritable spectateur, si vous n'avez pas peur d'un érotisme qui ne soit ni salace, ni graveleux, alors vous adorerez ce livre. Cela vous empoigne. C'est surprenant, parfois horrifiant, (comme les deux premières nouvelles du tome 2). Les chutes sont étonnantes, inattendues ; il leur arrive de solliciter votre imagination, vous laissant dans une expectative haletante. . . Irrésistible... Donatien a vraiment une puissance d'évocation impressionnante, et il va me réconcilier avec les nouvelles.

 

 

14 Novembre 2016

Amours, Délices et Larmes est maintenant disponible sur Kindle Amazone Books

 

Commentaires sur Amours, délices et... larmes

 

  Que d’idées reçues et de classements injustifiés ! Le recueil de nouvelles de Donatien Moisdon a été un peu vite qualifié d’érotique par certains.

   Rien à voir avec l’érotisme pointu et impudique que l’on trouve chez tant d’auteurs, même reconnus. Chez Moisdon, c’est la délicatesse qui l’emporte. Ce qu’il nous livre, ce sont des émotions.

  Que l’on soit homme, femme, jeune ou vieux, aucune de ces nouvelles ne laisse indifférent.

Philippe Gilbert, journaliste Ouest-France Vendée.

 

Réactions d'Anika Regnaud, une lectrice de Pornic :

 

  La Chrysalide : C’est l’histoire d’un mariage raté, d’un couple qui vient de passer 50 ans à se haïr. Aujourd’hui, la vieillesse les rattrape : Pour lui, risque d’AVC, et intestins en ruine ; pour elle, radotage et méchanceté exacerbée de la vieille femme qui attend (et souhaite) la mort prochaine de son mari. Tout cela donne à la nouvelle un ton grinçant qui se transmute bientôt en humour noir : le lecteur n’en sera que plus ravi !

 

  Les chiens : Une histoire qui nous redit que nos plus grands chagrins, indicibles, peuvent parfois se cacher derrière le masque de la colère : Alors comment s’y retrouver dans ce jeu de cache-cache de nos émotions ?

 

  Conte de Noël : Titre ironique pour une histoire avec un meurtre et un viol ; Mais le pire, c’est la terrible solitude de Cécilia, 17 ans, qui vit dans un monde inhumain qui pue l’argent et la superficialité, un véritable univers impitoyable à la Dallas.

 

14 décembre 2015

 

 

Article de Anne Remon sur la page Facebook de Donatien Moisdon

 

« Toujours attirée vers les langues de mon côté, j’ai été mise sur la route de Donatien Moisdon, brillant enseignant en français et en anglais, grâce à la Société d’Edition "écrituriales". Ses ouvrages sont riches en vocabulaire. Il les traduit en anglais. Je viens de lire d’une traite l’Ecole du Serpent, le Terrier du Dragon, et Orphelin du Futur. Ses romans sont envoûtants, empruntés de poésie. Dès le moment où on les commence, on ne les lâche plus. Il laisse toujours une empreinte des états amoureux, si bien captée pour un homme, avec une extrême sensibilité. Donatien, vous m’avez redonné de l’enthousiasme pour la lecture, merci et continuez. Il faut que je lise Bestial maintenant !!

"Orphelin du futur"

Dédicace par Donatien Moisdon

le 7 Novembre 2015

à Arthon-en-Retz

 

18 septembre 2015

 

 

Article de Donatien sur son blog  : Donatienlarivire. 

 

« Je n’aime pas les riches » nous a dit notre cher François Hollande. Ayant vécu de 1971 à 1974 au milieu non seulement des riches mais des immensément riches, je n’en suis pas très friand moi-même car la richesse ressemble au levier d’Archimède : elle donne le pouvoir d’amplifier ce que l’on est. Généreux si on l’est par nature, mais aussi égoïste, arrogant, avide, exploiteur ou tout simplement méchant par “plaisir” selon les cas. Nous sommes faibles. Ce sont donc souvent les plus bas instincts qui dominent. La richesse fait fructifier nos instincts comme le fumier fait pousser toutes les plantes, sans distinction, y compris les mauvaises herbes. François Hollande a cependant oublié deux choses essentielles : Lorsqu’on ne peut en imposer par l’argent, on essaye autre chose : brutalité, malhonnêteté, agressivité, manifs, rigidité administrative et syndicale ou tout simplement l’acquisition d’un pit-bull ou d’un rottweiler. S’il suffisait d’être riche pour être méprisable, ce serait tellement simple ! C’est pourtant ce que les François Hollande de ce monde voudraient nous faire croire. On a bien essayé d’éliminer les riches de la société. Cela s’est fait de 1917 à 1989 en Union Soviétique. On se retrouve alors avec 0,001% de riches, c’est à dire les dirigeants du parti communiste, et 999,99% de pauvres. Nous n’en sommes pas là mais nous y tendons tout doucement. Le détestable riche, c’est notre poule aux œufs d’or. Elle a souvent un sale caractère, cette poule. Elle ment, elle triche, elle sent mauvais. Elle gratte et crotte là où il ne faudrait pas, et comme avec la loi anti-trust aux Etats-Unis, il faut parfois lui assigner des limites. Mais elle pond. Notre poule française est plutôt déplumée en ce moment. Elle pond de moins en moins. Un jour elle décidera de sauter le grillage et de quitter la basse-cour. Dans certains cas, c’est déjà fait. Alors ? Guerre civile, pénuries, totalitarisme ? Je ne sais pas lire dans les boules de cristal mais ce sont là de véritables possibilités. On imagine un Olivier Besancenot et une Arlette Laguiller prenant le pouvoir puis se déchirant jusqu’à ce que l’un des deux soit officiellement déclaré « ennemi du peuple ». Quant à nos « bons » socialistes, nouveaux Girondins contre cette nouvelle Montagne, ils seront morts ou au goulag. Bien fait pour eux ? Certes, mais surtout, hélas, bien fait pour nous qui les auront laissé faire.

 

Après un "Master" en littérature française, Donatien Moisdon a enseigné le français et l'anglais dans plusieurs écoles britanniques. Il a terminé sa carrière à Chatham Grammar School for Girls, dans le Kent. En 1999, il a publié "La caresse du Serpent" chez Anne Carrière. Cet ouvrage a été choisi pendant 2 mois consécutifs par le Club du Grand Livre du Mois. Il a été présenté par Anne de Caumont au jury du Prix Fémina.

Donatien Moisdon a également publié des poèmes dans des revues britanniques.

Courriel

Site

 

Donatien Moisdon participe aux Salons du Livre 2015 de :

- Aubigné sur Layon (49540) le 31/8

- Malestroit le 4/10

- Corsept (44560) les 10 et 11/10

Donatien Moisdon participe aux salons du livre de :

- Saint-Brévin Les Pins le 3/5 - Journée du livre régional

- Arthon En Retz (44320) - Donatien Moisdon sera présent de 10h30 à midi à la Bibliothèque pour la dédicace de son Livre "L'Ecole du Mépris"

- Pénerf  le 9/8 - Fête de la Mer

Vendredi 22 Novembre 2013 - "Le Courrier du Pays de Retz"
Vendredi 22 Novembre 2013 - "Le Courrier du Pays de Retz"
article "Ouest-France" du 12/6/2013
Nouvelles "Amours, délices et... larmes" de Donatien Moisdon
MoisdonDonatien-%22Amours%22-OuestFrance
Document Adobe Acrobat 423.9 KB

Bonjour monsieur,

Je viens de terminer la lecture de "La caresse du Serpent". Je dois dire que je suis ravi et étonné d'avoir lu un tel livre. Ravi, car votre écriture est d'une grande qualité, étonné par l'histoire, car elle est très originale.

J'ai acheté ce livre sur un troc et puce, je l'ai choisi, car je recherche toujours de nouveaux auteurs. Je suis un très gros lecteur !

En tous cas je vous remercie, votre ouvrage m'a apporté un bonheur de lire, un enrichissement, alors merci... (AB Quimper)

 

Note de la rédaction du Site écrituriales : Donatien Moisdon vient de rééditer "La Caresse du Serpent" qui a connu un gros succès par le passé :

ÉVÉNEMENTIELS

LA FLAMBÉE
Concours littéraire 2012 – L'Arée du littoral Nord Vendéen - 86630 Barbâtre – Catégorie Nouvelles
Premier Prix : Donatien Moisdon
LA FLAMBÉE.pdf
Document Adobe Acrobat 75.2 KB

Donatien Moisdon a participé au Salon du Livre en Bretagne de Guérande les 19 et 20 novembre 2011 où il a présenté son dernier ouvrage : "Bestial" :

ENTRETIEN avec Donatien Moisdon, professeur de Littérature, écrivain

 

CL - Donatien Moisdon, vous êtes maître en littérature française, et vous avez enseigné comme professeur dans plusieurs écoles britanniques.

Pourriez-vous nous citer quelques auteurs, ainsi que leurs oeuvres, qui ont bercé votre jeunesse ?

DM - Homère "L'Odyssée", La Comtesse de Ségur "Le Général Dourakine", Auteur anonyme "Le Roman de Renart".

CL - Quelles sont les oeuvres d'auteurs français que vous aimiez le plus transmettre à vos étudiants anglais ?

DM - "La Symphonie Pastorale" d'André Gide, Colette "Le Blé en Herbe", "Madame Bovary" de Flaubert...


CL - Quels liens voyez-vous entre la littérature française et la littérature anglaise ?

DM -

Dans le sens français-anglais :

-  influence de Flaubert sur Herman Melville (1819-1891)

- influence de Jules Verne sur les romans de science-fiction anglais et américains.

-  influence de Montesquieu sur la rédaction de la Constitution des États-Unis,

-  ou encore influence de Jean-Jacques Rousseau sur Thoreau

Dans le sens anglais-français :

influence générale de la structure des romans anglais sur celle des romans français :

- dans le domaine du fantastique : Edgar Poe sur BaudelaireMary Shelley sur les histoires de vampires, revenants, etc...

- dans le domaine de la réflexion sur la criminalité : Truman Capote sur beaucoup d'auteurs de romans policiers.

- dans le domaine de la philosophie de la vie : Shakespeare sur Balzac

ensuite,

- sur les existentialistes.

 

CL - Quelles oeuvres d'auteurs en langue anglaise recommanderiez-vous à la lecture, dans la langue originale, accessible pour des collégiens français ?

DM - Jerome K. Jerome : "Three men in a Boat", P.J. Wodehouse : "The old Reliable".

CL - Et pour des lycéens ?

DM - John Steinbeck : "Of Mice and Men", Truman Capote : "Breakfast at Tiffany's", Philippe Roth : "The human Stain".


CL - Avez-vous vu le dernier film "Bright Star" (de Jeanne Campion) s'inspirant de la vie du poète John Keats ?

DM - Je n'ai pas vu "Bright Star".

CL - Trouvez-vous que le cinéma soit un bon intermédiaire pour faire connaître, transmettre et donner envie de lire l'oeuvre des écrivains ?

DM - Indispensable, lorsque l'adaptation cinématographique est réussie. Le film de Merchant-Ivory inspiré de E.M. Forster's "Room with a View", par exemple, a encouragé beaucoup de jeunes à le lire dans le texte.

 

CL - Quels sont, d'après vous, les personnes et/ou personnages littéraires qui ont le plus influencé notre monde au cours des deux derniers siècles ?

DM - Jean Valjean, Sherlock Holmes, Phileas Fogg.

CL - Selon vous, est-ce le monde qui mène la littérature, ou la littérature qui mène le monde ?

DM - La littérature dépasse son époque car elle s'appuie sur l'Histoire et elle contribue à façonner l'avenir. Exemple : "Notre Dame de Paris" de Victor Hugo, le roman qui a lancé l'idée de patrimoine.

CL - Pensez-vous que la littérature puisse changer le monde ?

DM - Oui, elle l'a déjà fait bien des fois.

CL - Si une agora était créée au sein de chaque ville et village, seriez-vous celui qui aime prendre la parole ou celui qui préfère écouter ?

DM - Écouter la plupart du temps, mais parler si on me le demande.

 

CL - Est-il plus facile d'écrire quand on est professeur en littérature ?

DM - Oui, car disséquer les grandes oeuvres aide à construire les siennes.

CL - Avez-vous écrit d'autres livres ?

DM - Oui : - "Noëlla" (épuisé), - "La Caresse du Serpent" (épuisé), - "Le Terrier du Dragon" (recueil de poèmes), - "Chassé-Croisé" (récemment sorti chez Edilivre).

CL - N'ayant pas encore eu l'occasion de lire votre roman à paraître prochainement sur le Site "écrituriales", pouvez-vous nous en donner le thème, et nous en rédiger votre synopsis personnel en quelques lignes ?

DM - Synopsis de "Bestial" : Une bête, rappelant celle du Gévaudan, se manifeste en Bretagne en 1945. L'époque est difficile : après-guerre, épuration, collaborateurs qui tirent encore leur épingle du jeu... En parallèle : une histoire d'amour. Emile, qui avait une liaison avec Athalie avant la guerre, revient en 1945 après avoir passé trois ans dans un stalag. Il retrouve Athalie mais rencontre Véronique. Laquelle va-t-il choisir ?

 

CL - Quel est votre livre de chevet ?

DM - Livre de chevet : Théâtre complet de Racine

 

CL - Donatien Moisdon, une définition de la littérature ?

DM - Le ciment de la civilisation.


Donatien Moisdon, Thanks a lot pour votre contribution à cet interview

and Welcome in

écrituriales

Catherine Lefebvre