Le chant de la guerrière

 

Calée dans son fauteuil, Madeleine veille la dépouille mortelle de son mari. C’est l’occasion de faire le triste bilan de sa vie, dont la seule échappatoire est le piano qui se trouve devant la baie vitrée. Mais c’est aussi une libération et elle décide de quitter son milieu actuel, détestable pour se réfugier dans sa maison natale, en pleine campagne, et composer sa musique. Elle se lie d’amitié avec Sophie, une jeune femme battue qu’elle va libérer des griffes d’un aubergiste odieux, soutenu par le député-maire et le secrétaire de mairie du village. Ce trio infernal lui fait payer cette ingérence par un viol collectif. Elle n’a alors de cesse que de les éliminer. L’enquête qui en découle est menée par Bernardin, policier intuitif et persévérant. Leurs deux caractères bien marqués nous entraînent dans une confrontation forte et prenante, qui tient le lecteur en haleine jusque dans les dernières lignes de l’ouvrage.

 

Un sujet malheureusement bien d’actualité. Bien écrit, un suspense bien entretenu, qui donne l’envie de tourner les pages pour savoir ce qui va se passer. Difficile de décrocher pour faire des pauses, malgré le nombre de pages. Bravo ! (JD)

 

Louis Le Meter

Livre Broché 14,8 x 21 cm – 340 pages

ISBN : 978-2-37674-066-7

 

 

Sortie : 12 avril 2021

Un viol collectif suivi d’une vengeance bien agencée. L’enquête qui en découle est menée par Bernardin, policier intuitif et persévérant. Leurs deux caractères bien marqués nous entraînent dans une confrontation forte et prenante, qui tient le lecteur en haleine jusque dans les dernières lignes de l’ouvrage.
16,00 €
Ajouter au panier
  • 0,46 kg
  • disponible
  • 1 à 5 jours ouvrables1